Skip to content

Les niveaux d’interprétation de la Bible : le Pardès

Lire la Bible, ce n'est pas toujours simple. La culture et l'époque influencent notre compréhension. Découvre la manière dont les Juifs lisent la Bible et leurs niveaux d'interprétation de celle-ci.
Jérôme Gahlinger

Lire la Bible, ce n’est pas toujours facile. Quand on lit les Psaumes, ou les Évangiles, ça va. Mais quand on essaie de s’attaquer à d’autres livres, on se demande parfois pourquoi certaines histoires sont dans la Bible. Ceux qui ont lu la Bible en 1 an en savent quelque chose… Un des exemples le plus connu est le livre du Lévitique. Pourquoi Dieu a-t-il donné tant d’indications sur ces sacrifices, alors qu’on ne les fait plus du tout aujourd’hui ?

Si Dieu a voulu que tout ça soit dans la Bible, c’est pour une raison. Nous, en tant que chrétiens du XXIème siècle, nous avons une certaine façon de lire la Bible et certaines attentes liées à notre société, ce qui implique que nous interprétons la Bible d’une certaine façon.

Publicité

Mais les Juifs ont une autre façon d’interpréter la Bible, qui peut être très différente de notre façon. Pour eux, il y a plusieurs niveaux de lecture, chacun apportant des éléments nouveaux sur la compréhension d’un passage. C’est intéressant pour nous de connaître cette façon de lire la Bible pour avoir un regard nouveau sur la Parole de Dieu.

Les quatres niveaux d’interprétation de la Bible

1) Le pshat.

C’est le niveau basique, simplement ce que dit le texte. Par exemple, dans les livres historiques, c’est l’histoire qui est racontée. C’est assez naturel.

2) Le rémèz.

Ce sont les allusions. Par exemple, dans la Bible, un mot peut renvoyer à une autre idée que simplement ce mot-là. Prenons un exemple connu : l’étoile faisant référence au Messie. C’est parce qu’il y a une prophétie en Nb 24,17 : «Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël».

3) Le drash.

Ce mot, en hébreu, signifie «rechercher». Ici, on va chercher le sens plus profond. C’est dans la continuation du rémèz, mais en allant plus loin. Ce ne sera plus simplement un mot qui va faire référence à un élément, mais tout un passage qui va nous révéler des choses plus profondes.

Par exemple, en Gn 25, 19-34, nous avons l’histoire de la naissance de Jacob et d’Esaü, et la vente du droit d’aînesse. Et bien si l’on va jusqu’au drash, on peut voir que cette histoire prophétise l’histoire d’Israël et de l’Occident, et des conflits qu’il va y avoir entre les deux.

C’est important de ne jamais rejeter les niveaux précédents, mais construire dessus. Par exemple, dans cette histoire de Jacob et Esaü, c’est d’abord une histoire qui a vraiment eu lieu, avec des personnes. Mais ensuite, cette histoire, telle qu’elle nous est racontée dans la Bible, va plus loin.

4) Le sod.

C’est le dernier niveau, qui est le niveau du mystère. Là, c’est seulement par une révélation que l’on peut y arriver. Un exemple se trouve en 2 Co 12,2-4, quand Paul a été enlevé au troisième ciel et qu’il a entendu des choses inexprimables, qu’il ne peut pas répéter.

Le Pardès : la finalité des niveaux d’interprétation de la Bible

Si l’on prend les premières lettres de chacun de ces niveaux, ça fait le mot pardès, qui donne le mot paradis en français. Et bibliquement, c’est ça le paradis, accéder aux 4 niveaux d’interprétation, et donc comprendre tout le message de la Bible. C’est pour ça qu’en 2 Co 12, 4, Paul parle de paradis.

Ce mot paradis est en fait un mot très rare. L’exemple le plus connu de ce mot est quand Jésus dit au brigand sur la croix qu’il sera avec lui dans le paradis (Lc 23,43). Bien sûr que Jésus lui dit qu’il sera sauvé. Mais si c’est ce mot qui est utilisé, c’est aussi pour montrer que ce brigand, alors que presque tous les disciples de Jésus l’avaient abandonné, et que plus personne n’avait plus d’espoir, alors que Jésus est en train de mourir sur la croix, ce brigand le reconnaît comme étant le Messie ! Il a vraiment eu une révélation pour comprendre que le Messie devait mourir sur la croix. Il a vraiment dû avoir une révélation pour comprendre le message central de la Bible.

Si on étudie la Bible de cette façon, beaucoup de choses qui paraissent très mystérieuses vont s’éclaircir. Mais comment faire pour l’étudier selon ces différents niveau ? Le mieux, c’est de demander aux Juifs. Dieu a choisi ce peuple pour que la Bible soit révélée par eux. Il leur a aussi donné la pensée de Dieu concernant l’interprétation.

Jérome Gahlinger

Pour aller plus loin : La Bible dans tous ses superlatifs.

Décides-toi !

Chaque décision que tu prends engendre des conséquences directes ou indirectes dans ta vie. Bien entendu elles ne sont pas toutes vitales à proprement parler. Cependant il n'est pas toujours facile de se décider.

Les Évangiles

Qui sont ces quatre disciples à avoir donné leurs noms aux premiers livres du Nouveau Testament et quelles sont les différences entre eux ? Qu’est-ce qui marque le passage de l’Ancien au Nouveau Testament ?

Publicité