Skip to content

La Genèse, un livre prophétique

Quand on commence à lire la Bible, on tombe d'abord sur la Genèse. Même si ses histoires peuvent être intéressantes, il y a aussi des histoires qui paraissent spéciales, voire bizarres. Quelques éclairages sur ce livre.

La Genèse est le premier livre de la Bible, elle raconte le début de l’humanité et pourquoi Dieu a créé l’humain. Elle explique également comment le péché est entré dans le monde et l’origine d’Israël. Mais la Genèse est avant tout un livre prophétique. Ce livre recèle une richesse incroyable, même si ce n’est pas forcément comme on a l’habitude.

De quoi ça parle ?

Publicité

Quand on pense à la Genèse, on pense aux récits de la création. Et c’est effectivement ce qu’il y a dans les premiers chapitres. Mais très vite, l’humanité tombe dans le péché (la chute) et on a plusieurs histoires qui s’enchaînent : le déluge, la tour de Babel, où on voit que l’humanité ne s’améliore pas.

Alors, Dieu décide de choisir un homme, Abraham, pour faire alliance avec lui. C’est cette personne qui va former un peuple pour être le canal par lequel Dieu bénira toutes les nations. Dieu fera aussi alliance avec Isaac, le fils d’Abraham, et Jacob, le fils d’Isaac. Dans le reste du livre de la Genèse, on suit donc les histoires concernant ces trois personnages, ainsi que Joseph, le fils de Jacob, jusqu’à ce que la famille de Jacob arrive en Égypte.

La Genèse, un livre prophétique

Alors même si il y a beaucoup d’histoires qui sont très intéressantes, où on peut déjà voir le bien et le mal, la Genèse est bien plus profonde que des histoires morales.

L’histoire de la Bible, c’est que Dieu veut avoir une relation personnelle avec les hommes et pour cela, il va envoyer le Messie : Jésus. En fait, on peut voir dans la Genèse que dès le commencement, Dieu avait un plan. Dès le chapitre 3 de la Genèse, au moment où la relation entre les hommes et Dieu est brisée, Dieu annonce déjà que Jésus devait mourir sur la croix.

En Gn 3:15, quand Dieu parle au serpent, le diable, il lui dit : « Je mettrai l’hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci t’écrasera la tête et tu lui blesseras le talon ». La descendance de la femme qui va écraser la tête du serpent, c’est Jésus. Mais on voit que ça va lui coûter. La blessure au talon représente le fait que Jésus va devoir souffrir et mourir à la croix. Mais même si ce sera un moment douloureux, ce ne sera pas la fin, puisque Jésus va vaincre la mort et ressusciter.

Jésus descendant de Juda

On peut voir une autre prophétie sur Jésus en Gn 49:10 : « Le sceptre ne s’éloignera pas de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Shilo et que les peuples lui obéissent. » Le Shilo, c’est un terme pour parler du Messie, Jésus, et le sceptre représente la royauté. À partir de David, il y a eu des rois qui venaient de Juda. Même s’il y a eut une pause où il n’y a plus eu de roi à partir de l’exil, il y a de nouveau eu des rois judéens à partir du milieu du IIème siècle av. J.-C. (environ 200 ans avant Jésus).

Hérode le Grand était le premier roi non judéen qui a régné sur Israël. On voit donc que cette prophétie s’est parfaitement réalisée. C’est pendant le règne du roi qui n’était plus judéen, au moment où le sceptre s’est éloigné de Juda, qu’est venu Jésus.

On peut voir dans toute la Genèse que ce livre est prophétique. Comme on l’a dit plus haut, Abraham va donner naissance à un peuple. Mais il y a aussi d’autres personnages qui vont chacun donner naissance à un peuple bien défini. Ce qui arrivera à ces différents personnages, dans les différentes histoires, est une prophétie de ce qui arrivera à ces peuples dans les temps à venir.

Pour aller plus loin : La Bible, ça change quoi dans ma vie ?

Jérôme Gahlinger

Publicité