Skip to content

Militaire et chrétienne

Séphora, militaire, jeune et déterminée, s'est engagée dans l'armée de terre à l'âge de 18 ans et demi. Elle a accepté de nous en dire un peu plus sur son métier !
Esther Rosalie

Tu te demandes si être chrétien et militaire est compatible ? La réponse est oui !

 Comment se former ?

Publicité

En dehors du sport que l’on peut pratiquer en autonomie, toutes les formations nécessaires pour devenir militaire se font directement au sein du régiment et ce, en fonction de la spécialité choisie (armée de terre, de mer, de l’air, etc.) bien que les six premiers mois soient communs à tous. En effet, ils sont dédiés à l’apprentissage des bases du métier de soldat, grâce à la vie en collectivité.  Toutefois, on peut passer certaines qualifications dans le civil en avance comme par exemple le PSC1 ou le TOEIC.

Quelles compétences faut-il avoir ?

Une fois les bases du métier de soldat acquis, nous pouvons choisir une spécialité.
Chaque spécialité demande des compétences spécifiques mais de façon générale, il faut être sportif, avoir un mental d’acier, un bon esprit d’équipe, être ponctuel. Il faut également avoir de la rigueur, une bonne réactivité et de la discipline autant personnelle qu’au niveau de la hiérarchie.

Passe-t-on ses journées à faire la guerre ?

Non ! La plupart de notre temps nous le passons au sein du régiment, en compagnie (sauf si on est en formation) alternant cours théoriques (cours topographiques, maniement des armes, etc.) et cours pratiques (entretien du matériel, mise en pratique des connaissances topographiques, etc.). Il y a également une séance de sport quotidienne et nous participons tous aussi bien à l’entretien des locaux qu’à des heures de garde, de manœuvre et d’astreinte. En dehors des heures de travail, nous sommes libres de profiter de notre vie personnelle.

Dans l’année nous pouvons également effectuer quelques missions – appelées OPEX, sentinelles, mission de coopération de défense (MCD), etc. – sur le terrain.

Y a-t-il des côtes moins sympa ?

Être constamment au sein du régiment n’est pas toujours facile. Il n’y a pas toujours des choses à faire. Par exemple, on peut passer une journée entière à ne rien faire. Respecter la hiérarchie peut s’avérer parfois difficile. Le rythme des six premier mois d’intégration est aussi très intense : il faut s’accrocher ! Ne pas voir sa famille régulièrement, peut également être difficile si l’on est très proche d’elle.

Comment vivre ce métier en tant que chrétien?

En tant que chrétien, le défis n°1 est de ne pas se laisser mal influencer par de mauvaises personnes au travers des propositions qu’elles pourraient faire comme aller au bar, en soirée, etc. Avoir rejoint un groupe de jeunes lors de mon temps libre est un moyen pour moi de rester connecter à Dieu et de pouvoir fréquenter des personnes partageant les mêmes valeurs.

Publicité