Skip to content

Relations frères et sœurs

Est-ce que tu es plutôt du genre inséparable avec tes frères et sœurs ? Est-ce que la concurrence entre vous vous empêche d’avoir une relation saine ?
Laetitia Boegli

On ne choisit pas sa famille et on a beau grandir dans le même foyer, on est souvent bien différent de son frère ou de sa sœur. La rivalité, la jalousie ou les conflits entre frères et sœurs ne sont pas rares. Ce mélange d’amour et de conflits crée la plupart du temps des liens solides entre les frères et sœurs. Comment les exemples de la Bible peuvent-ils nous aider dans nos relations au sein de la famille ? 

Joseph et ses frères – Gn. 37 à 50

Publicité

S’il t’arrive d’être jaloux de tes frères et sœurs, les 10 grands frères de Joseph te comprendront. Le père préférait Joseph à tous ses autres enfants, ce qui amena les autres à être très jaloux de Joseph. Ils étaient tellement en colère, qu’ils ont décidé de le vendre comme esclave. Mais si tu connais la suite de l’histoire, tu sais que Joseph a pardonné ses frères et qu’il les a sauvés de la famine. 

Cette histoire nous montre que même au sein des conflits familiaux peut s’ouvrir un chemin rempli de paix. 

Mais encore

Caïn et Abel (Gn. 4 : 1-16), Jacob et Esaü (Gn. 25 à 36), Rachel et Léa (Gn. 29 à 31) ou encore la parabole du fils perdu (Luc 15 : 11-32) sont tous des exemples qui nous montrent que la jalousie entre frères et sœurs est bien réelle.

Mais ce sentiment a beau être réel, on n’aimerait pas te voir commettre un meurtre, voler l’héritage de ton frère ou épouser le mari de ta sœur. Dieu souhaite voir les frères et sœurs qui vivent en harmonie et s’aiment. 

La Bible nous dit que le commandement principal est d’aimer Dieu et son prochain. Plot twist, ton frère ou ta sœur est aussi ton prochain ! 

Ce qu’il faut, c’est savoir faire la part des choses. Comprendre que nos parents ne sont pas parfaits dans l’éducation qu’ils nous donnent. Accepter que ton frère ou ta sœur soit différent de toi et accepter sa personnalité. 

Tu peux aussi t’approcher des membres de ta famille et en parler avec eux. Qu’est-ce qui de ton côté rend la relation plus compliquée ? Peut-être que les personnes à qui tu t’adresses ne s’étaient même pas rendu compte qu’elles t’avaient blessé. 

Dans ce même état d’esprit on peut se rappeler du verset dans 1 Pierre 3, le verset 8 «Enfin, visez tous le même but, partagez vos peines, aimez-vous comme des frères et des sœurs, soyez bons, soyez humbles. » 

Laetitia Boegli

Pour aller plus loin :

Publicité