Skip to content

La prière – la chronique de Lydie

Des mots liés aux émotions, un cri du coeur ou encore des pensées jetées sur un papier telles les couleurs sur une toile. Laisse-toi emporter par poésie en bulle lente.
Lydie Guerne

Ferme la porte et ouvre ton cœur.
Ça s’apprend.
Un silence peut être lourd de pensées qui t’encerclent plus qu’un puissant brouhaha.
Dans ta tête ; mille mots.
Tu fais se retrouver tes mains, comme une promesse ; le souhait de ramener le brouillard du cœur dans cette poignée, l’envie de n’être qu’un avec Lui, dans un silence blanc de douceur.
Les mots deviennent un faisceau de phrases du dedans.
Des paroles pour Papa.
Ton esprit se disperse peut-être un peu, ce n’est pas grave.
Il t’entend.
Il sourit.
Il t’aime.

Tu discutes un peu, tes mains s’agitent alors que les mots coulent.
Une goutte qui roule sur ta joue ou alors un sourire, une grande paix qui t’enflamme.
Ou rien du tout, cela dépend ; mais peu importe sa forme, cet instant avec Papa, pelotonné contre Lui, est précieux, inestimable.

Publicité

Personne ne peut te retirer ce lien invisible que tu renforces à chaque fois que tu regardes vers Lui.

Dossier: Prière

Publicité