Skip to content

Seigneur, apprends-nous à prier

Prière devant un écran
Savoir prier, tel était le désir des disciples quand ils ont demandé à Jésus de leur enseigner à parler avec Dieu. Et si sa réponse était plus riche qu’une prière à réciter, mais un enseignement complet? Décryptage.
Emmanuelle Nicolet

La prière du Notre Père, bien connue des milieux chrétiens, se situe dans Matthieu 6 et Luc 11. Et si on analysait un peu son contenu? Elle est séparée en trois parties: les phrases qui s’adressent à Dieu, les phrases qui concernent les humains, et enfin, une louange à Dieu. Voilà une bonne première leçon: avant de parler de nos préoccupations à Dieu, il s’agit de nous décentrer de nous-mêmes et fixer les yeux sur lui en premier.

Ce qui concerne Dieu
La prière commence par «Notre Père, toi qui es dans les cieux.» Nous parlons donc directement à notre Père, il n’y a pas d’intermédiaire. Bien qu’il se situe aux cieux, cela ne l’empêche pas de nous écouter. «Que ton nom soit sanctifié.» Sanctifié signifie mis à part. Venons à Dieu avec une attitude humble, en reconnaissant qui il est et en lui rendant la place qui lui appartient. Cela commence en demandant pardon pour nos péchés. «Que ton règne vienne.» Il existe plusieurs règnes, dont celui du diable. Pourquoi prier pour le règne de Dieu? Parce que dans celui-ci, le mal n’existe pas. En plus, ce règne-là est éternel et se vivra dans l’amour. Mais laisser ce règne s’exercer, c’est d’abord reconnaître Dieu comme notre Roi.

Publicité

Ce qui concerne ma vie
«Que ta volonté soit faite, sur la terre comme au ciel.» Mais quelle est la volonté de Dieu pour la Terre? Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité (1 Timothée 2:4). Après avoir reconnu Dieu comme notre Père, notre Roi et lui avoir soumis notre vie, Jésus nous exhorte à prier pour nos semblables et nous-mêmes. Puis, «Donne-nous aujourd’hui le pain dont nous avons besoin.» Nous reconnaissons par-là que tout vient de Dieu. Il pourvoit chaque jour. Comme c’est une prière communautaire (en «nous»), c’est également l’occasion de prier pour nos frères et sœurs.

Nous nous engageons à pardonner
«Pardonne-nous nos torts envers toi comme nous aussi, nous pardonnons les torts des autres envers nous.» Nous nous repentons et reconnaissons qu’au travers de Jésus, nous recevons le pardon de nos péchés. Nous nous engageons également devant Dieu à pardonner aux autres avec son aide.

Libres de résister à la tentation
«Ne nous expose pas à la tentation, et surtout, délivre-nous du mal.» Et dans une traduction plus récente on lit: «Ne nous laisse pas entrer en tentation.» Dieu permet la tentation parce que nous avons été créés libres. Jésus, par son sacrifice, nous donne la possibilité d’être délivrés du mal et du péché. Il a lui-même été tenté et il nous comprend. Nous pouvons lui demander son aide à tout instant. Et finalement, la louange! «Car à toi appartiennent le règne, la puissance et la gloire à jamais.» Nous terminons cette prière en nous tournant à nouveau vers notre Père, en reconnaissant qu’il peut agir et en le louant. Et si tu demandais à Dieu de se révéler à toi par cette prière?

Pour aller plus loin
Si tu désires approfondir le thème de la prière, voici deux ouvrages qui ont inspiré cet article: Prier le Notre Père (éd. Croire et Lire) d’André Thobois et La Prière, comment déclencher la puissance de Dieu (éd. EPH) de Myles Munroe.

Dossier: Doute

Publicité