Skip to content

Delete, la culpabilité!

© Alliance Presse
Trop souvent, notre mauvaise conscience nous empêche d’avancer. C’est oublier la grâce de Dieu, qui efface nos fautes à jamais…

Il t’est sûrement déjà arrivé de regretter de ne pas être à la hauteur. Dur, dur d’admettre que nous ne sommes pas parfaits, non? C’est bien pour cela que nous avons besoin de Dieu!

Chaque fois que tu essaies d’être ce que tu voudrais et que tu n’y arrives pas, tu es saisi d’un sentiment de culpabilité. C’est humain: nous sommes focalisés sur ce que nous avons pu faire de faux. Nous avons tendance à vivre dans le reproche, à l’égard de nous-mêmes, mais aussi des autres. A ne nous autoriser aucune erreur. A tel point que nous sommes rongés par ce sentiment et cela peut nous «bouffer» le quotidien.

Publicité

Ne crois pas que tu es le seul à qui ça arrive. A te laisser influencer par des personnes qui te dévalorisent, à avoir des pensées déplacées, à être tenté ou à céder à la tentation. Ou encore à te laisser embarquer dans le mensonge, à avoir des sentiments de colère et de rancune, à ne pas réussir à aimer les autres, etc.

La liste pourrait être encore plus longue. Et elle est bien réelle: nous continuerons à pécher jusqu’à notre dernier souffle. Il y aura toujours des domaines de nos vies qui nécessitent une transformation. Mais la réalité, c’est qu’il n’y a pas besoin de traverser la vie avec ces fardeaux sur nos épaules. Dieu ne veut pas cela.

Un pardon total

Inutile de supplier Dieu pour qu’il nous pardonne. Ni même de marchander avec lui, en lui promettant de «ne jamais recommencer». Si tu lui apportes tes manquements, tu seras pardonné. Complètement. C’est la grâce. Elle ressemble à un cadeau immérité de Dieu qui efface nos fautes. N’aie pas peur d’être vrai avec Dieu. Apporte-lui tes faiblesses, demande-lui pardon en toute sincérité et authenticité. «Je t’ai avoué ma faute, je n’ai plus caché mes torts, j’ai dit: “Je reconnaîtrai devant l’Éternel les péchés que j’ai commis.” Alors, tu m’as déchargé du poids de ma faute» (Psaume 32,5). Et si tu n’y arrives pas, garde précieusement ces cinq conseils d’ami fidèle.

#aimé sans condition

Tu es aimé sans condition par ce Dieu qui t’a donné la vie, afin que tu vives en abondance.

#pouvoir de changer

Dieu t’a donné le pouvoir de changer par son Saint-Esprit. Cela ne se fera peut-être pas du jour au lendemain, mais c’est en regardant à lui que tu pourras aller de l’avant.

#exprimer ses sentiments

Exprimer ses sentiments et ses erreurs aux autres, c’est mettre à la lumière certaines choses de nos vies devant Dieu: un grand pas vers la liberté!

#repose-toi en lui

Arrête d’essayer de devenir, par tes propres efforts, ce qu’il a déjà fait de toi: il te voit parfait. Repose-toi en lui, lâche prise!

#mensonges

En te sentant coupable, tu te mets à croire des mensonges sur toi-même. Rappelle-toi des promesses de Dieu et proclame-les! Ainsi tu laisseras bien plus de place à la vérité qu’à la culpabilité.

#vulnérabilité

Être un exemple ne signifie pas être parfait. C’est dans la vulnérabilité et la transparence que les non-croyants te verront comme un humain «normal», qui connaît aussi des tempêtes et des défis. A la différence que toi, tu les affrontes avec Dieu…

Par Joëlle Lehmann

Just4U

Article tiré du numéro Just 4U n°69 – Janvier – Mars 2017

Thèmes liés:

La Bible, c’est combien de livres ?

Tu l’as peut-être remarqué: protestants, catholiques et orthodoxes n’ont pas le même nombre de livres à l’intérieur de la Bible! Pourtant, tous parlent de la même Bible… Comment expliquer ces différences?

Publicité